chargement en cours...
fermer la carte [x]

Voyages



départs:

04-07-2013 28-07-2013 09-08-2013

Durée:

12 jours
Baïkal - Cabotage et randonnées


Ce programme se propose de vous faire découvrir, à bord d’un bateau confortable, toutes les splendeurs du Lac Baïkal. Dépuis Irkoutsk, le petit Paris sibérien, vous irez jusqu’aux îles d’Ouchkanis qui abritent les  phoques d’eau douces appelés ici « Nérpas » . Chaque jour vous découvrirez des aspects bien différents du lac, via des balades sur les berges ou à travers les montagnes…. Vous irez à la rencontre des gens du pays (à dominante bouriate), vivant aujourd’hui encore essentiellement de la pêche.
 
                        
 
      Une croisière sur le Baïkal ne se résume pas à rester assis sur le pont à admirer le paysage, bien qu´il soit magnifique ! Le bateau est certes le meilleur moyen de transport pour permettre aux voyageurs, en fonction de leur forme physique, de partir à pied faire de nombreuses balades. Si vous êtes  sportif et si vous souhaitez marcher plusieurs heures tous les jours, aucun problème ! Les promenades et escalades ne manquent pas ! Nous adapterons simplement le programme selon vos goûts. Mais vous pourriez en faire davantage : dans ce cas, nous passerons probablement plus de temps dans la réserve de Baïkal et de la Lena, le long de la rivière Rity, voire même plus au Nord dans de plus hautes montagnes !

POINTS FORTS:

- découverte d’un lac unique du monde, le plus ancien et le plus profond, une des merveilles de la Russie ;
- île d’Olkhone – le centre du chamanisme de la région Baikaliènne ;
- découverte de la vie des sibériens, Russes et Bouriates ;
- visite de la ville d’Irkoutsk – « Paris sibérien » avec ses maisons en bois et  son musée des Décembristes ;
- randonnées quotidiennes inoubliables dans le cadre magique de la nature sibérienne.




PROGRAMME INDICATIF:


Jour 0. Départ de l’Europe à Irkoutsk via Moscou.

Jour 1. Listvianka.
Arrivée à l’aéroport d’Irkoutsk. Rencontre avec votre guide et transfert au village de Listvianka – le village qui se trouve à 60 km de Irkoutsk au bord du lac Baikal, à l’endroit où la rivière Angara prend sa source. C’est la seule rivière qui sort du Baikal. Il y en a plus que 336 qui se jetent dans le lac.
Chemin faisant, nous visiterons le musée ethnographique des maisons en bois de Taltsy, pour faire la connaissance de l’architecture sibérienne depuis l’exploration de la Sibérie par les cosaques au XVII jusqu’au maison en bois du XX.
A Listvianka, nous déposons nos affaires à l’hotel et continuons l’excursion. Au programme, visites du musée de Baikal, de l’église en bois de Saint-Nicolas, du port et du nérpinarium – l’aquarium avec ses phoques apprivoisés. En fin de journée, balade le long des berges du Baikal, bania – sauna russe. Le dîner aura lieu au restaurant de l’hotel.



Jour 2. La baie de Pestchanaya.
Embarquement sur le bateau, au mouillage près des plages de Lystvianka. Achat d’Omouls fumés au petit marché aux poissons et début de la navigation plein nord vers la baie de sable de Peschanaya. Notre bateau longe la côte de Baikal, il s’approche de la berge dans les endroits les plus intéressants. Six heures plus tard, nous arriverons dans la baie de Peschanaya. Balade dans la taïga montagneuse et sur les plages de sable. Le soir, bagnia (sauna russe) et baignade dans le lac pour les plus courageux. L’eau est fraiche malgré le fait que la baie Peschanaya est le seul endroit sur Baikal, où la température annuelle moyenne dépasse zero - +1C°. L’été l’eau peut être à 15-18 degrés.



Jour 3. Baie Zagli. L’île d’Olkhone.
Au lever du jour, notre bateau quitte la baie de Peschanaya toujours en direction nord. Au passage du cap Krestovski nous découvrirons les gravures rupestres de Sagan-Zaba qui datent de 4 500 ans. C’est un lieu sacré pour les chamanistes Bouriates. Dans l’après-midi, le bateau s’arrête dans une baie de la pointe sud de l’île d’Olkhon, promenade dans les steppes de l’île et soirée auprès du feu.

Jour 4. Station météo de Ouzouri. L’île d’Olkhone.
Tôt le matin, notre bateau entre dans le détroit nommé les Portes d’Olkhon, il sépare l’éxtrèmité sud de l’île de la Grande Terre. Après le passage du cap Khorin-Irgi – « la tête du cheval », nous nous retrouvons dans la Petite Mer – un autre détroit qui sépare l’Olkhon de la côte Est. Ce détroit est large de 15 à 22 km. Les locaux l’appelle « la Petite Mer » comparé à la grande mer du reste de Baikal qui se trouve juste de l’autre coté de l’île. Une heure après le début de la navigation, le bateau accoste sur l’île d’Ogoï. Nous allons visiter un stoupa bouddhiste qui a été érigé sur le point culminant de cet île en 2005.
Nous continuons la navigation et deux heures après nous arrivons dans le port de Khujir – village principal d’Olkhone et haut lieu du chamanisme bouriate (s’y trouve le fameux «Rocher au Chaman »). L’ambiance y est typique du fin fond de la Sibérie : une vache est couchée au milieu de la piste, des chiens aboient, quelques hommes vacillent d’un trop plein de vodka, les autres sont au travail, à la pêche ou aux champs. Nous remontons Olkhon et passons devant le majestueux cap Khoboy à la pointe nord de l’île. Halte prévue à Ouzouri – la station météo sur la côte nord-est de l’île. Vers la fin de l’après-midi, promenade sur les falaises entourant la station et  découverte de la vie des habitants d’Ouzouri. Dîner à la station météo. Nuit sur le bateau.



Jour 5.  «La côte des ours bruns».
Cap au nord-ouest, en direction de la réserve naturelle de la Lena, le nom populaire de cet endroit et «la côte des ours bruns». A partir de la fin du mois de mai, jusqu’à la fin de juillet, il n’est pas rare d’y voir des ours venant s’abreuver sur les berges.
Après quelques heures de navigation, nous nous approchons du cap Pokoiniki, notre prochaine étape chez les gardes de la réserve, ou le bagnia et une belle soirée à l’Omoul fumé, thé et confiture nous attend. Nuit sur le bateau.

Jour 6. La réserve naturelle de Baïkal et de la Lena.
Ce matin notre bateau se dirige vers le cap Bolshoi Solontsovi. Partant de ce cap nous ferons une randonnée dans les montagnes de la réserve vers une cascade à quelques kilomètres de la côte du lac. Chemin faisant, il est probable de voir les traces des ours, cerfs, loups, tétras etc. Une centaine de mètres au-dessus de la cascade, se trouve un point de vue d’ou s’ouvre un panorama grandiose vers la partie centrale du Baïkal, les îles Ouchkanis,  la presqu’île du Saint-Nez, la chaîne montagneuse de Bargouzine. Vers la fin de l’après-midi nous rentrons au cap Pokoiniki.



Jour 7. Les îles d’Ouchkanis et la baie de Chivirkouille.
Cap à l’Est. Nous traversons le lac pour s’approcher des îles d’Ouchkanis où vit l’espèce endémique la plus célèbre du Baïkal, les « Nérpas » ou phoques d’eau douce. Si les conditions-météo le permettent, nous visiterons l’île ou se trouvent en grand nombre les phoques du Baikal. Avec un peu de chance, nous pourrons les observer à 20 ou 30 mètres.
Vers midi, près des cotes de la presqu’île de Saint-Nez nous organiserons un petit cours de pêche à l’ombre « a la baikaliènne » – sous les remous de l’hélice du bateau. Notre prochain arrêt  sera la baie de Chivirkouille. Pas aussi profonde que le grand Baikal, l’eau ici est plus chaude, cette baie est riche en poissons : Brochet, Perche, Lotte, Omoul et Ombre sont les poissons principaux que l’on pêche ici. Nous aussi, nous allons faire un séance de pêche avant de nous plonger dans des sources thêrmales de la baie du Serpent. Après la visite du village des pêcheurs Kourboulik, notre bateau se positionnera dans une petite baie isolée. Soirée prés du feu.

Jour 8. La vallée de Bargouzine.
Tôt le matin, nous disons adieu au bateau devenu pour une semaine notre « maison » et partons visiter la vallée de Bargouzine. Cette visite nous prendra toute la journée. Nous verrons des sommets enneigés, de hautes montagnes,  une large vallée traversée par une rivière faisant des méandres entre  de nombreux villages. Dans un des villages bouriates nous rencontrerons un vrai chaman qui répondra à vos questions. Il  nous expliquera ce qu’est le chamanisme et s’il est bien disposé, il nous fera des rites chamanique. Nous visiterons le village de Bargouzine. Il est connu car ses habitants au début de XX-ème siécle ont été  des chercheurs d’or. Les monuments funéraires, extraordinaires pour ces endroits, sont une des curiosités principales du cimetière du village. Tout comme de belles vieilles maisons en bois, il y a un siécle, elles appartenaient à des habitants extrèmements riches.
Vers la fin de l’après-midi, nous revenons de la vallée vers le lac Baikal. Nous passerons la nuit au village d’Ust-Bargouzin, chez l’habitant.



Jour 9. Oulan-Oudé.
Tôt le matin, nous quittons Ust-Bargouzin qui est à 300 kilomètres de route d’Oulan-Oudé. Sur la moitié du trajet, la piste longe la côte du lac, complétant l’image de Baikal déjà encrée dans nos âmes. A l’arrivée à Oulan-Oudé, nous visitons le musée ethnographique à ciel ouvert. Juste après, dans un village bouriate, nous visiterons un yourte – l’habitat traditionnel des autochtones. Ici, nous goûterons des plats de la cuisine bouriate traditionnelle et ferons la connaissance avec des coutumes et traditions locales. A Oulan-Oudé, nous ferons une petite balade dans le centre ville, avant d’aller nous coucher. Nuit chez l’habitant.



Jour 10. Oulan-Oudé.
Après le petit déjeuner et un court repos, nous quitterons la ville pour passer encore une journée tres intéressante. Le matin, visite du temple bouddhiste – Ivolginsky Datsane qui vous permettra de faire la connaissance de la culture et réligion bouddhiste de la Sibérie Orientale. Après un déjeuner bouriate, nous partirons dans un village d’orthodoxes vieux-croyants ou nous attendent de vieilles maisons en bois, de beaux costumes traditionnels et un dîner russe (copieux et délicieux). Après le dîner, nous nous dirigeons vers la gare ferroviaire de Oulan-Oudé pour monter dans le train partant vers Irkoutsk. Nuit dans le train.



Jour 11. Irkoutsk.
Vers 07 :30, notre train arrive à Irkoutsk. Après la dépose des affaires chez l’habitant, nous ferons la visite de la ville. Quartiers historiques de maisons en bois, les musées des Décembristes et ethnographique, le centre-ville et le marché central, le quais de l’Angara. Vous verrez si l’écrivain russe Anton Tchekhov avait raison  d’appeler Irkoutsk – «  le Paris sibérien ». Vin d’adieu dans un restaurant et nuit chez l’habitant.

Jour 12. Départ de Irkoutsk.
Transfert à l’aéroport ou la gare.

Important : en fonction de la météo, aucun risque ne sera pris et l’équipage (capitaine, mécanicien et accompagnateur français) est seul décisionnaire d’un éventuel changement d’itinéraire ayant pour but d’assurer la sécurité de tous les passagers.



DATES : nombreux départs. Nous contacter pour les détails.

PRIX:  à préciser par e-mail.
 

Le prix comprend:
- hébergement selon le programme en pension complète à l’hotel, chez l’habitant et à bord du bateau lors de la navigation ;
- tous les transferts et transports ;
- accompagnateur de la réserve ;
- guide francophone ;
- entrées des musées ;
- enregistrement des passeports;
- lettre d’invitation pour le visa (nous consulter).

Ne comprend pas :
- frais de visa (à partir de 35 EUR) ;
- vols Paris/Irkoutsk A/R via Moscou (à partir de 650 EUR TTC).

GROUPE: 6 à 10 participants. (1 à 5 – avec un supplement).

ACCOMPAGNEMENT: Russe francophone spécialiste de la région, équipage complet.

HÉBERGEMENT: A l’hotel à Listvianka, chez l’habitant à Irkoutsk, Ust’-Bargouzin, et Oulan-Oudé, à bord du bateau lors de la navigation. Un sac de couchage n’est pas nécessaire.

                    

LE BATEAU: Il est assez rustique, fait 22 m de long, c’est un bateau de pêche reconverti en bateau de croisière. Les cabines (1 cabine à quatre, 2 cabines doubles isolées, 2 cabines doubles de passage et 1 cabine double - petit salon) sont assez confortables, tout au moins très confortables pour la Sibérie ! Le bateau dispose d’une salle d’eau (douche / toilette) d’une salle à manger et d’un grand pont ou l’on peut prendre ses repas et admirer le paysage.

Possibilité d’avoir un bateau moderne, renouvelé en 2009, plus confortable (2 cabines à quatre, 2 cabines doubles, 1 cabine single + 2 salles d’eau, une grande salle à manger sur le dessus du bateau) – nous consulter.

MOUSTIQUES: Prévoir les moustiquaires pour les promenades dans la taïga et les montagnes. Au bord du lac, il n’y a pas de moustiques.

DIFFICULTÉ: Ce séjour est accessible à toute personne en bonne forme physique, ayant l’habitude du plein air.

SÉCURITÉ: Moyens de communication modernes (téléphone satellite), un radar + un sonar + GPS, et évidemment une très grande connaissance du lac Baikal.

                          

GALERIE: 18 photo


1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18
Recherche sur le site: old version

baikal-lake.org

CHOIX DU TOUR:





Quoi de nouveau?

28-11-2013

Nous avons déménagé. Enfin c´est terminé!

Bonjour mes chers amis,

Il est possible que pendant les mois d´octobre et de novembre, vous avez eu quelques problèmes d´accés à mon site. C´était à cause du déménagement sur un autre serveur. En Russie, on dit: "un déménagement est égal à deux incendies"... Maintenant, les travaux sont terminés, mais si vous trouvez quelques choses qui ne marchent pas, n´hésitez pas à me mettre en courant via la page de Contacts. Je vous remercie d´avance pour votre aide et des conseils comment améliorer le site.

28-11-2013

La mise à jour des programmes de voyages .

Lors du déménagement sur un autre serveur, j´ai eu quelques problèmes techniques. Maintenant, vous pouvez retrouver les programmes mis à jour du voyage chez les eleveurs de rennes de Yakoutie et de la randonnée à ski chez les Evenks du nord de Baikal.

24-12-2012

Bonne Année 2013!

Mes chers amis-voyageurs,
Faute de temps, je ne vous donne pas souvent de mes nouvelles. Cependant, vous pouvez les toujours trouver sur ma page Facebook. Mais, malgré mon emploi de temps chargé, je m´efforce toujours de vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne Année. Et aujourd´hui, je vous envoie mes salutations sibériennes les plus chaleureuses!


23-12-2012

Merci GNGL!


Comme un vieil ami et partenaire de longue durée, j´ai été présenté dans le dernier bulletin du Grand Nord Grand Large. Je vous invite tous à lire et à choisir son voyage de rêve. Newsletter de GNGL. 

Livre d´Or

Brenier [12.11.2010 05:11]
C’était en 2002 et en 2003. On en parle encore souvent. Le Baïkal reste un de nos plus beaux souvenirs de voyage malgré le peu de temps que nous lui avons consacré. Souvenirs des paysages grandioses mais surtout des souvenirs de l’accueil qui nous a été fait par Alexei et son frère Michka qui nous ont fait découvrir cette perle de la Sibérie. Encore merci.
G. Brenier et tous les anciens des Auberges.
Yves et Dominique L'Haridon [25.12.2009 08:31]
Sans doute un de nos meilleurs "treks". La vieille canonnière au nom imprononçable, la beauté des sites, les rencontres avec les scientifiques du lac, les bains -chauds ou glacés- l'équipage adorable, Alexey d'une disponibilité totale, les contacts locaux....Nous songeons à revenir (en moto, à Pâques ???).